Accueil >> Fitness >> Comment l’exercice affecte-t-il votre métabolisme?

Comment l’exercice affecte-t-il votre métabolisme?

femme en cours d'exécutionLe fonctionnement de votre métabolisme est tel que celui d’un poêle à bois. Lorsque vous mettez une bûche dans le feu, ce dernier commence à prendre et à crépiter en produisant énormément de chaleur. Une fois que cette bûche est consommée, le feu couve sous les cendres et finit par s’éteindre jusqu’à ce que vous y ajoutiez une autre bûche. De même, ou presque, lorsque vous faites des exercices, vous sollicitez votre métabolisme à fonctionner à un rythme plus élevé pour fournir plus d’énergie à vos muscles. Cependant, le type d’exercice que vous faites influe considérablement l’efficacité du fonctionnement de votre métabolisme.

Avant de parler des types d’exercices qui peuvent aider votre métabolisme à fonctionner efficacement, parlons d’abord des trois types de processus de combustion des calories:

1. Le taux métabolique au repos (TMR)

Comme son nom l’indique, le TMR est le taux de fonctionnement de votre métabolisme lorsque vous êtes assis, lorsque vous dormez ou lorsque vous êtes debout et que vous ne faites rien, etc. Cela représente environ 75% du temps de fonctionnement de votre métabolisme, ce pourcentage est la plupart du temps relativement constant jusqu’à ce que vous mangiez ou fassiez des exercices.

2. L’effet thermique des aliments (TEF en anglais pour Thermal Effect of Food)

Dès que vous mangez quelque chose, votre métabolisme passe en mode TEF afin de digérer et de traiter ce que vous avez mangé. Cela représente environ 10% du temps durant la journée. C’est ce qui explique que le fait de manger six petits repas par jour aide à maintenir votre TEF à un rythme plus soutenu que le fait de manger trois repas par jour, parce que vous aurez toujours un peu de nourriture dans votre estomac, et votre métabolisme reste en mode TEF pendant plus longtemps.

3. La dépense énergétique découlant de l’activité physique (PAEE en anglais)

Lorsque vous faites vos exercices physiques, vous brûlez plus d’énergie que lorsque vous êtes dans les deux autres états cités ci-dessus. A ce moment, votre corps doit travailler dur pour répondre à une demande énergétique de plus en plus accrue. Faire des séances d’entraînement, laver la vaisselle, monter les escaliers, faire la lessive, ceux-ci sont tous des exercices physiques qui forcent votre métabolisme à passer en mode PAEE.

Quel type d’exercice fera la différence?

Bien que, en général, les exercices affectent le PAEE de votre métabolisme, différents types d’exercices le font plus que d’autres. Par exemple, il est facile d’imaginer que vous brûlez plus de calories en faisant 20 minutes de course à pied que de faire la marche pendant la même période de temps. Les deux font travailler les mêmes groupes musculaires inférieurs, mais à des rythmes différents.

Cependant, votre PAEE sera différent selon que vous faites des exercices cardiovasculaires ou de la musculation. Il y a même une différence entre différents types d’exercices cardiovasculaires. Les exercices de faible intensité et ceux d’endurance aident plutôt à bruler la graisse au lieu du glucose stocké dans les muscles.

Cependant, les exercices par intervalle à haute intensité (HIIT) et les exercices de poids aident beaucoup à la combustion du glucose présent dans les muscles. Ce glucose consommé doit être compensé, ce qui force votre PAEE à rester plus intense et pendant longtemps, et ce, même après que vous ayez terminé vos séances d’entraînement. Et bien sûr, plus vous développez votre masse musculaire, plus grande sera la quantité de calories que vous brûlez, même lorsque votre métabolisme est en mode TMR.