Accueil >> Perdre du Poids >> 10 choses que vous devez savoir sur le métabolisme

10 choses que vous devez savoir sur le métabolisme

femme mesurant la ligne de taillePeu importe l’information que vous souhaitez chercher, Internet en est une source incontournable.

Vous pouvez y trouver pratiquement n’importe quelle information.

En vérité, le problème n’est pas dans l’obtention de l’information, mais comment faire la distinction entre la vérité et la fiction ?

Concernant le métabolisme, qui est le processus par lequel votre corps convertit ce que vous mangez et buvez en énergie, il semble y avoir beaucoup de sources d’informations erronées.

Allant des mythes concernant la définition réelle du métabolisme à la façon dont il peut être accéléré, il y a certaines vérités partielles et certains mensonges circulant tout autour et qui pourraient compromettre votre mode de vie sain, la façon dont votre corps brule la graisse corporelle et votre démarche de poids.

Les meilleures 10 faits suivants sur le métabolisme ont été tirés de recherches et d’études approfondies ayant été menées par des organismes et des professionnels de la santé, crédibles et dignes de respect, ils peuvent vous donner une meilleure compréhension de la nature véritable de ce processus extraordinaire qui se déroule dans les organismes de tous les êtres vivants.

1. Une glande minuscule contrôle tout votre métabolisme

La thyroïde, responsable de votre taux métabolique, est située à la base du cou, et possède une forme de papillon dont les ailes entourent la trachée.

Le métabolisme est le taux auquel les calories sont converties de nourriture en énergie.

Votre métabolisme procure de l’énergie à toutes vos fonctions corporelles.

De la vitesse à laquelle votre cœur bat et sa capacité à pomper le sang vers les différents organes du corps, à votre système cardiovasculaire et votre système respiratoire, votre métabolisme gère le fonctionnement de tous ses processus vitaux.

Lorsque votre taux métabolique augmente, vous créez de l’énergie et brulez des calories plus rapidement.

Cela aide à avoir de meilleurs résultats pour ceux qui désirent maigrir ou perdre de leur graisse corporelle, et c’est votre thyroïde qui contrôle entièrement ce processus métabolique.

Le gain de poids pourrait donc être une des conséquences d’un dysfonctionnement de votre thyroïde.

2. Votre métabolisme de repos est responsable de jusqu’à 70 % de votre combustion naturelle d’énergie

Le taux métabolique basal (TMB) décrit le taux auquel votre corps consomme de l’énergie quand il est au repos.

Cela ne signifie pas pendant que vous dormez, mais également pendant que vous êtes dans un état inactif, par exemple pendant que vous êtes assis.

De manière générale, votre corps consomme une certaine quantité d’énergie pour gérer tous les processus physiologiques qui vous permettent de vivre.

Cela laisse seulement 20 % de votre dépense énergétique totale pour l’activité physique.

La thermogenèse créée par les aliments que vous mangez représente 10 %.

Donc, si vous accélérez votre TMB, vous brulez plus de calories et de graisses.

3. Certains aliments épicés peuvent accélérer votre taux métabolique

aliments épicés augmentent le métabolismeVous savez que certains condiments et épices sont piquants.

Ils peuvent vous faire transpirer, faire couler le nez ou donner les larmes aux yeux.

Ils ont également la réputation de vous aider à bruler les calories, mais cela est souvent considéré comme un mythe.

En vérité, il existe une molécule qui, d’une part, est responsable de la sensation de brulure que vous ressentez lorsque vous mangez certains piments épicés et, d’autre part, augmente la thermogenèse, celle-ci étant la façon dont la chaleur générée dans votre corps aide à bruler des calories.

La molécule dont on vient de parler est la capsaïcine, un composé appartenant à la famille des capsaïcinoïdes.

Ce merveilleux antioxydant aurait un lien au soulagement de la douleur, aux bienfaits cardiovasculaires et gastro-intestinaux et à la lutte contre le cancer.

Et cette sensation piquante et brulante que procure la capsaïcine crée de la chaleur qui augmente votre TMB et brule les calories et la graisse.

4. Vos gènes influencent votre métabolisme, mais ils ne le contrôlent pas

Votre constitution génétique, ainsi que celle de vos ancêtres, a une influence sur de nombreuses fonctions de votre organisme, dont votre métabolisme.

Cependant, si vos parents, grands-parents ou arrière-grands-parents ont des métabolismes plus lents, cela ne signifie pas que vous, aussi, êtes prédestiné à avoir un taux métabolique plus lent.

Des recherches sur la thermogénèse ont été menées au cours des dernières années et ont révélé que vos habitudes de vie, l’environnement dans lequel vous vivez et votre régime alimentaire sont plus influents sur votre taux métabolique que votre constitution génétique.

Cela signifie que vos choix alimentaires et votre style de vie sont les facteurs les plus déterminants dans le fait que vous soyez maigre, en surpoids ou obèse.

5. Les gens de grande taille ont généralement des métabolismes élevés

L’un des mythes les plus persistants concernant le taux auquel votre corps traite les aliments pour en faire de l’énergie en implique votre taille.

On a longtemps cru, dans le monde du fitness, que les personnes maigres ou de petite taille ont des taux métaboliques basaux beaucoup plus rapides.

Après tout, cela expliquerait pourquoi elles sont si minces et plus maigres, n’est-ce pas ?

En fait, c’est faux.

Notre corps est une machine exceptionnelle.

Il sait comment produire et dépenser de l’énergie selon ses besoins.

Cela veut dire qu’une personne corpulente a un taux métabolique plus rapide pour que son corps ait plus d’énergie pour bien fonctionner.

Les personnes maigres ont moins besoin d’énergie, ce qui fait que la vitesse à laquelle leur corps traite les aliments pour en faire de l’énergie est naturellement plus faible.

6. Les régimes faibles en calories ne sont pas la meilleure façon de perdre du poids

Si vous consommez moins de calories, vous perdez du poids.

À première vue, cette conviction semble être logique.

Si vous avez besoin de 2 000 calories par jour pour vivre et que vous ne consommez, pendant une période de temps prolongée, que 1 200 à 1 500 calories par jour, vous devriez perdre du poids, n’est-ce pas ?

En effet, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.

Le corps humain est conçu pour survivre et s’adapter à n’importe quelle condition.

Cela inclut les périodes de famine ou d’abondance.

Donc, lorsque vous réduisez considérablement votre apport calorique, votre métabolisme ralentit en conséquence.

Cela est lié au fait que votre cerveau reçoit un signal de famine et en avise le corps pour réagir en conséquence en réduisant freinant son taux métabolique.

Par ailleurs, autrefois, l’homme n’avait pas de quoi manger de façon quotidienne comme c’est le cas de nos jours.

Autrefois, quand on consommait des calories, le corps les accumulait sous forme de graisses corporelles afin de les utiliser pendant les périodes de famine.

Les régimes à faible teneur en calories ont l’inconvénient de déclencher cette réaction de famine que nous avons héritée de nos ancêtres et qui nous fait prendre du poids.

7. Plus de muscles = taux métabolique plus élevé

homme montrant ses musclesLorsque vous développez votre masse musculaire, votre TMB augmente.

Cela se produit de plusieurs manières.

Pendant que vous faites de l’exercice, que celui-ci soit aérobie ou anaérobie, vous brulez des calories pour en faire de l’énergie nécessaire à votre entrainement.

S’il vous arrive également de faire travailler vos muscles jusqu’à épuisement, ils peuvent souffrir de lésions plus ou moins sérieuses.

Cela se produit lorsque vous dépassez vos limites, au point d’arriver à une fatigue musculaire.

Cela nous mène à parler de la deuxième façon dont la masse musculaire maigre augmente votre métabolisme.

Environ quelques heures à 38 heures après votre séance d’entrainement, vos muscles récupèrent et deviennent plus forts qu’ils l’étaient.

Ce processus utilise beaucoup d’oxygène, accélère votre circulation sanguine et brule beaucoup de calories, même lorsque vous êtes au repos.

Donc, pour augmenter votre métabolisme et bruler plus de calories et de matières grasses, commencez à développer une bonne masse musculaire.

8. Les hommes ont naturellement un TMB plus élevé que les femmes

Souvent, les femmes se plaignent du fait que les hommes mangent pendant toute la journée sans gagner le moindre kilo.

Eh oui, en fait, c’est quelque chose de très naturel. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de développer plus de tissus adipeux.

Cela commence à se voir dès l’adolescence.

Le mode de vie des femmes, hérité en partie de nos ancêtres, et pour des raisons liées à la procréation font que les femmes ont besoin de plus de calories et de matières grasses que les hommes.

Cela signifie que les femmes ont un métabolisme légèrement inférieur à celui des hommes.

Cependant, cela ne signifie pas que le taux métabolique chez la femme ne peut pas être augmenté au moyen de l’exercice et avec une alimentation intelligente.

9. Vous pouvez manger plus souvent pendant la journée pour augmenter votre métabolisme

Cela ne signifie pas que vous devez augmenter votre apport calorique quotidien, mais que vous pouvez répartir votre apport calorique sur 5 ou 6 repas ou collations par jour.

La raison en est que votre métabolisme est accéléré chaque fois que vous mangez quelque chose.

Votre cerveau indique à votre corps qu’il reçoit des calories.

Cela augmente légèrement le TMB.

Si vous vous habituez à prendre vos 6 ou 5 repas ou collations à la même heure chaque jour, cela n’apporte que du bien à votre démarche de perte de poids.

Lorsque votre prochaine session alimentaire s’approche, votre cerveau se souvient que c’est l’une de ces heures de votre journée pendant laquelle votre corps va recevoir des calories.

Ainsi, votre métabolisme augmente avant même de commencer à manger.

Répartissez donc votre apport calorique sur 5 à 6 repas par jour pour stimuler davantage et pendant longtemps votre métabolisme, bruler plus de graisse et perdre du poids.

10. Une bonne nuit de sommeil peut stimuler votre métabolisme

femme dormant dans le litAvez-vous déjà remarqué que vous vous sentez fatigué et léthargique après une mauvaise nuit de sommeil ?

Si oui, sachez que cela est tout à fait normal.

Plusieurs études montrent que lorsque vous ne dormez pas assez ou mal, le lendemain vous ne serez pas en forme.

Cela signifie que votre corps brulera moins de calories et que votre TMB fonctionnera au ralenti.

Voilà ce qui explique pourquoi on n’est pas bien dans sa peau le lendemain d’une mauvaise nuit de sommeil.

Souvent, vous essayez de lutter contre la fatigue qui vous envahit en prenant une bonne tasse de café au lait bien sucrée ou une collation bien calorique.

Cet apport calorique inutile, que vous auriez pu éviter si vous aviez bien dormi la nuit, vous fait gagner du poids.

Alors, assurez-vous de bien dormir et de donner à votre corps tout le repos dont il a besoin afin de permettre à votre métabolisme de fonctionner correctement.

Conclusion

Votre métabolisme est en quelque sorte votre centre de contrôle de l’énergie.

Il transforme ce que vous mangez en énergie, puis diffuse cette énergie à tous vos organes et parties du corps.

Il assure donc le bon déroulement de chaque fonction dans votre corps.

L’exercice peut vous aider à augmenter votre taux métabolique basal.

Une masse musculaire bien développée peut également augmenter le taux auquel votre corps brule les calories, sans parler de la qualité du sommeil qui a un impact considérable sur votre métabolisme.

Le fait de prendre 5 à 6 petits repas pendant la journée, plutôt que les 3 repas traditionnels et copieux le plus souvent (petit-déjeuner, déjeuner et diner), aide aussi à accélérer votre métabolisme, à ne pas oublier les aliments épicés bien sur.

La conclusion est que, heureusement, vous pouvez maitriser votre taux métabolique dans le but de perdre du poids ou de vous débarrasser des kilos que vous avez en trop.