4 choses à faire le jour de la course

jour de course

Comme vous le savez, la journée de la course à pied est fatigante, mais elle peut être encore plus fatigante si l’on ne tient pas compte de certaines choses ce jour-là. Voici quatre choses à prendre en compte que de nombreux coureurs de longue distance chevronnés considèrent comme la clé de leurs performances :

1. Manger léger avant la course

Beaucoup de coureurs mangent deux fois avant que le pistolet de départ ne soit tiré. Le matin au lever, ils prennent une collation à base de glucides de 200 calories, comme une tranche de pain grillé au blé entier et 2 cuillères à café de beurre de cacahouète ou de la farine d’avoine, un verre de lait et une demi-banane.

Ensuite, une heure avant le début de la course, ils mangent à nouveau en prenant, par exemple, une barre d’énergie rapide de 200 calories. Dans les deux cas, ils s’approvisionnent en glucides. Votre corps, ayant « jeûné » pendant la nuit, se met tout naturellement à chercher de l’énergie. Vous devez donc lui assurer autant de glycogène que possible avant qu’il ne se tourne vers la graisse corporelle pour se nourrir d’énergie stockée (et ralentir votre rythme en conséquence).

2. Porter des vêtements que vous utilisez déjà

Le jour de la course n’est pas le moment d’enfiler pour la première fois votre nouvelle paire de chaussures de course high-tech ou de porter votre nouvelle tenue de course. Cela pourrait vous irriter, voire vous causer des blessures, et vous faire abandonner votre course à cause de la douleur qui peut devenir insupportable. Si vous portez quelque chose de neuf, assurez-vous de l’avoir testé au préalable pendant de longues courses afin de vous assurer qu’il ne vous pose aucun problème d’ajustement ou d’irritation. En parlant de vêtements, ne portez rien de coton, même les sous-vêtements. Optez plutôt pour des tissus « high-tech » qui respirent et qui empêchent l’humidité de se déposer sur la peau.

athlète eau potable

3. Mangez/buvez pendant la course

La plupart des gens n’ont pas assez de capacité de stockage de glycogène pour faire de la course à pied pendant deux heures. Pour que vous puissiez mener votre course à pied jusqu’à la fin (ou du moins le plus longtemps possible), pensez à manger une barre d’énergie riche en glucides à mi-chemin de votre parcours de course pour retarder la combustion des graisses. Quelques centaines de calories peuvent être tout ce dont vous aurez besoin pour résister jusqu’à la fin.

L’eau est le catalyseur incontournable pour le bon fonctionnement des muscles de votre corps. Même une perte de poids de 2 % à 3 % due à la déshydratation pourrait nuire à votre rythme. Une bonne règle à suivre, c’est de ne pas vous arrêter au premier point d’eau (parce que tout le monde s’y arrête) et de vous arrêter à un autre point d’eau plus loin sur la route et surtout moins encombré. Vous pouvez vous abreuver plus rapidement sans compromettre votre progression. Continuez à chercher les points d’eau les moins encombrés pendant que vous avancez.

4. Maintenez un rythme modéré, mais régulier

Vous allez le remarquer, la plupart des participants à la course démarrent plus vite qu’ils ne le devraient en pensant que cela les aiderait à distancer les autres coureurs. Ne faites surtout pas ça ! Courez en gardant votre rythme et ne vous laissez pas emporter par cette tentation. La persistance l’emporte toujours sur la précipitation !

Prenez ces conseils comme un guide vous rappelant les quatre choses importantes que vous devriez faire avant et pendant vos prochaines compétitions de course à pied. Ils peuvent faire une différence dans vos performances.