Accueil >> Perdre du Poids >> Les «bons glucides» et les «mauvais glucides»: ce que vous devez savoir

Les «bons glucides» et les «mauvais glucides»: ce que vous devez savoir

bons glucides mauvais glucidesUne des choses qui permettent de différencier entre «bons glucides» et «mauvais glucides» est l’index glycémique (GL), c’est un indicateur de la vitesse à laquelle le corps traite les glucides. Plus l’index glycémique est élevé, plus c’est dangereux pour votre santé.

Les aliments qui occupent les premières lignes de la «liste GL» sont dits «très riches en glucides simples», ils sont riches en sucre réel et faibles en fibres (ces derniers sont éliminés lors de la transformation), les glucides simples ont tendance à créer un pic de glycémie et à fournir très peu d’éléments nutritifs. C’est pour ces deux raisons que les glucides simples ne doivent pas constituer des sources principales de nutrition.

Ce n’est pas grave de consommer des glucides simples de temps en temps, mais pas tout le temps. Les aliments qui appartiennent à cette catégorie de mauvais glucides comprennent généralement les sodas, les bonbons, les sirops artificiels, les pâtisseries et les desserts, car ils sont riches en sucre, le riz blanc, le pain et les pâtes figurent, eux aussi, sur cette liste parce que pendant la transformation les fibres sont éliminées.

Il faut savoir que même dans la catégorie des mauvais glucides, certains aliments sont meilleurs que d’autres. Par exemple, une tasse de riz blanc a un GL de 91, mais la même portion en spaghettis blancs a un GL de seulement 64 ce qui en fait relativement un meilleur choix.

Les bons glucides sont des «glucides complexes», ils sont faibles en sucre et riches en fibres. Généralement, tout aliment fait à base de grains entiers appartient à la catégorie des glucides complexes, car la farine dont est fait l’aliment n’a pas subi autant de transformation, et a ainsi retenu la majeure partie de ses fibres. Comme vous le savez probablement déjà, les fibres vous aident à rester rassasié le plus longtemps possible, freinant ainsi votre appétit. Au bout du compte, vous allez vous habituer à consommer moins de calories, ce qui vous aiderait à mieux gérer votre poids.

Choisir un bon glucide au lieu d’un mauvais glucide est aussi simple que choisir entre un bol de riz brun et un bol de riz blanc, ou entre un pain de blé entier et un pain blanc. Pour ce qui est de l’indice glycémique GL, une tasse de riz brun a un GL de 79, tandis que la même mesure en riz blanc a un GL de 91.

La plupart des tables d’Index Glycémique contiennent également un autre type de mesure glycémique qui est la charge glycémique. La charge glycémique d’un aliment se réfère à la quantité de glucides qu’il contient. Plus l’aliment est faible en glucides, moins il risque de provoquer un pic de glycémie. Certains aliments peuvent prêter à confusion si vous ne vérifiez que leur charge glycémique.

pastequePar exemple, la pastèque a un GL élevé de 103, mais une faible charge GL de seulement 52. Comparez cela à un autre fruit, la poire par exemple a un GL de 54 et une charge GL de 57. La pastèque a moins de glucides que la poire, même si elle a presque deux fois la valeur GL.

L’essentiel dans tout cela, c’est de choisir judicieusement les sources de glucides que l’on doit consommer. Concentrez-vous sur la consommation de grains entiers, de fruits et de légumes pour apporter à votre corps le maximum d’éléments nutritifs tout en réduisant votre consommation de glucides simples qui ne font que provoquer des pics de glycémie et qui ne vous procurent pas la sensation de satiété pendant longtemps.